Sélectionner une page

Comment allons-nous payer à la Marcasserie ?

Ouvrir une épicerie participative n’est pas une mince affaire.
La faire fonctionner avec une multitude (espérons-le !) de coopérateurs sera un autre challenge.
Parmi les questions qui se posent : le problème des moyens de paiements.
Gérer, par exemple, une caisse avec des paiements en espèces pourrait
s’avérer très compliqué, en raison de la rotation de « vendeurs ».
A tel point que le Superquinquin à Lille a décidé de n’accepter que les cartes et les chèques !
Et vous, qu’en pensez-vous ?
Donnez-nous votre avis avec ce petit sondage 🙂